Douce FRANCE : du 3 au 6 aout 2019

Par Manu pour les Nems

Loukoum a gravi le col du Mont Cenis sans encombre, des douaniers nous intiment de nous garer sur le bas côté. Ce sont des Français, ils nous signalent que la frontière est située 1 km plus bas, vous êtes en France messieurs-dames. Pour peu on les embrasserait. On tend nos papiers, quand ils nous demandent d’où on vient, ils prennent un air circonspect en entendant nos réponses, puis un air étonné lorsqu’ils constatent que nos passeports en attestent…

Nous discutons un moment, puis redescendons jusqu’au lac du Mont Cenis…wouaouw, on en avait presque oublié combien c’est beau aussi la France!

Le bivouac au pied du lac entouré de la chaine alpine est splendide, même si nous ne sommes pas seuls. Une baignade en eaux froides pour Nolwenn décidera un savoyard vexé à se jeter aussi à l’eau. Puis une jolie balade avec les marmottes et nous rejoignons les bras de morphée.

Il y a quelques jours, nous avions pris contact avec Rachel et Christophe, une famille croisée à l’aéroport de Bangkok, puis au Lac Inlé avec qui nous étions restés en contacts. Ils nous ont gentiment invités à manger ce midi. Sitôt levés, nous reprenons la route pour rejoindre Novalaise, petit village à quelques kilomètres de Chambéry. Rachel, Christophe, Thélio, Siloé, Daïan nous réservent un accueil très chaleureux. Ils rentrent d’un an de voyage, mais viennent de retrouver leur maison après 6 ans d’expatriation en Afrique. Nous passons une journée très agréable à raconter des anecdotes de voyage, à évoquer les plaisirs du retour : les amis, la famille qu’on retrouve, la nourriture, dormir dans un vrai lit…

IMG_5715

Nous passons la nuit à Novalaise, puis reprenons la route, non sans un arrêt à la fromagerie, une raclette pour fêter le retour étant exigée par les enfants depuis de longs mois.

Après la visite de Paray-le-Monial, et une nuit près de Nevers, nous reprenons la route direction la Sarthe, pour quelques jours chez les parents de Manu. La France est censée avoir connu la canicule, mais c’est sous des trombes d’eau que nous retrouvons des routes connues. Plus que 50 kms, 40 kilomètres…. le décompte est interminable pour les enfants qui piaffent depuis notre passage de la frontière. Les derniers kilomètres se font en chantant à tue-tête, nous voici à Loué, la boucle est bouclée.

Emotion, embrassades, plaisir de revoir nos proches, de retrouver des lieux familiers…Sans parler de notre maison dans 3 jours…

Voilà, presque 13 mois de vie, un chapitre qui se clôt, des tas de souvenirs, des images plein la tête, des galères (très peu), des paysages, des découvertes, et surtout beaucoup de très belles rencontres.

Sur la route, Nolwenn a eu l’idée de demander à chacun ses 5 meilleurs souvenirs – l’exercice de concision s’est avéré trop difficile, on a fini par en noter chacun une bonne dizaine!

Amis voyageurs, si vous aussi, vous avez des fourmis dans les jambes et que la vie le permet, nous ne pouvons que vous encourager à aller les dégourdir sur les routes du monde, la vie est trop courte pour se donner l’occasion d’avoir des regrets.

Si vous souhaitez échanger sur le sujet ou sur les pays parcourus, n’hésitez pas à nous contacter : manunol2@yahoo.fr

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s