SINGAPOUR : 3 au 5 juillet 2019

Par Manu pour les Nems

Nous quittons avec émotion l’Indonésie, conscients que nos prochaines étapes : Singapour puis la Malaisie seront l’amorce de notre retour vers l’Europe.

Nous survolons la Papouasie, impressionnés par le paysage monotone, mais très graphique que nous surplombons. Il s’agit, sur des milliers de km², de plantations de palmiers à huile, moi qui pensait que la Papouasie était une contrée sauvage, peuplée d’espèces rares, évoluant dans des forêts primaires…

Nous voici dans l’immense aéroport de Singapour. Au dessus de nous, une pancarte indique le temps de marche pour le terminal B : 19 minutes…19 minutes de marche entre les boutiques de luxe, certainement une des plus grandes galeries commerciales d’Asie.

Nous consacrons 2 jours à la découverte de la ville. La mosquée Masjid Sultan et son quartier musulman transformé en boutiques à touristes a un côté Disneyland, mais lorsqu’on s’éloigne un peu, on découvre, derrière les échoppes, des façades décorées de Street Art.

Little India est un vrai quartier indien, mais façon Singapour : c’est à dire très commerçant, propre, calme, peu pollué.

De même, le quartier de China Town propose une Chine sans les caméras, plus propre, plus détendue que celle de Pékin. De nombreux Chinois viennent s’encanailler ici, loin de chez eux, ils sont expansifs, rendant les rues bruyantes lorsqu’ils posent pour une photo dans des positions improbables.

Mais c’est vers Marina Bay, quartier moderne, dominé par un hôtel incroyable : 3 immeubles surmontés par une «coque» de plus de 100 mètres de long hébergeant une piscine à débordement que nous poursuivons. Mais comme on n’a pas les moyens de s’offrir une des 2500 chambres, direction le centre commercial voisin. Les enfants découvrent le prix du luxe, comme cette veste à 7000€ : «le prix de la voiture de maman+ celle de papa!», ou ces montres franchement tape à l’oeil où l’on cherche les aiguilles perdues au milieu des diamants, valeur unitaire : 137 000 Dollars.

Nous quittons le centre commercial, sa rivière artificielle et ses gondoles, pour découvrir un fabuleux parc : Garden By the Bay.

Un parc incroyable dominé par 19 supertrees, des arbres artificiels faits de tubes métalliques, végétalisés par des plantes grimpantes. L’effet est saisissant, surtout lorsqu’on parcourt la rampe à 15 mètres au-dessus de la canopée. A la nuit tombante, les supertrees s’illuminent puis c’est un son et lumières qui enchaîne sur des airs de Bizet, Gounod…magique!

Singapour nous aura montré une autre facette de l’Asie, une ville verte, riche, propre, calme, multiculturelle, on comprend pourquoi elle est une des destinations de prédilection des expatriés.

Nous quittons la cité-état en bus puis traversons la frontière à pieds, nous voici en Malaisie, à la gare routière de Jorod Bahru. Les bus ont été pris d’assaut en ce week-end, il ne nous reste plus qu’à affréter un Grab (le Uber asiatique) pour Malacca.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s