L’oeil de Pékin

Manu pour les Nems, du 5 au 9 avril

Nous terminons notre périple chinois par la capitale. Nous arpentons les rues de Pékin et nous voici place Tienanmen, là ou quasiment 30 ans jour pour jour des étudiants se dressèrent face aux chars.

Comme un symbole, les étudiants de 2019 multiplient les selfies, sous les pupilles écarquillées des caméras. J’en dénombre 11 accrochées à un lampadaire, un rapide calcul et j’estime qu’elles doivent être 400 à surveiller la place…Renseignements pris, elles sont environ 300 millions dans le pays!

A l’entrée de la cité interdite, un planton surveille le portrait XXL de Mao.

Nous nous engouffrons dans la cité, construite à partir du 15ième siècle, une succession de cours s’enchaînent. Palais, temples, résidences des épouses, concubines, maîtresses, la vie y était très organisée et hiérarchisée. Les chiffres sont impressionnants : 1 km de long, 9000 pièces, il y eut jusqu’à 20 000 serviteurs eunuques -Topkapi est battu à plate couture.

Après la découverte du temple du ciel, (cf article de Sacha), la soirée arrive et il est l’heure de prendre la route du théâtre. Nous pénétrons dans le Red Theater pour un spectacle de Kung Fu. Autant le dire d’emblée : nous sommes émerveillés par le spectacle : sauts périlleux avec la tête frôlant le sol, blocs de pierres cassés sur le ventre à la masse (trop facile, il y a une planche de clous pour amortir…), les gestes sont maîtrisés : précis, puissants, gracieux. A travers l’histoire de son héros, le spectacle raconte celle de cet art martial : discipline du corps et de l’esprit, le Kung Fu prend ses racines dans les monastères.

Notre vol pour les Philippines Pékin-Cebu via Chongqing décolle dans moins de 48 h et la compagnie vient de nous informer qu’elle annule nos billets ; elle nous propose à la place un billet qui part dans 72h de Pékin pour transiter dans 48h à Chongqing!!! Euh là, ça paraît un peu compliqué…Heureusement, la jeune femme qui oeuvre à l’accueil de notre guesthouse est particulièrement débrouillarde et tenace, elle prend les choses en mains et nous trouve une autre correspondance après de multiples coups de fil.

Après-demain, fini les baguettes, vive les plages!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s