La très très très très Grande Muraille ( du 31/04 au 2/04 puis du 4/04 au 5/04)

Nolwenn pour les NEMS

Impossible de visiter la Chine sans monter sur la Grande Muraille. L’idée très répandue qu’on puisse la voir depuis la Lune n’est qu’un mythe, les astronautes l’ayant confondue avec le fleuve Yantzhe. Mais, selon les estimations, elle mesure quand même entre 9 000 km et 22 000 kms. Sa première mouture en terre qui date du VII ème avant JC n’a pas résisté aux ravages du temps. En 1368, sous la dynastie Ming, sa construction a repris. Elle nécessitera 2 siècles et plus d’un million de morts….pour au final ne pas remplir sa mission défensive, car trop de guérites ne seront pas reliées…par contre elle favorisera les échanges commerciaux. Mise à mal par les générations suivantes qui ont utilisé ses pierres pour bâtir leurs maisons, elle a été remise au goût du jour par Mao.

Aujourd’hui, certains tronçons sont inaccessibles car non rénovés et trop dangereux, d’autres aux créneaux parfaits aux modes d’accès ludique, toboggan, téléphérique, sont envahis par les touristes…

Après de nombreuses recherches, nos choix sont faits, nous y accéderons par Gubeikou puis Jinshlangling.

Après un train de nuit, un taxi, un bus, un van, une dernière voiture, nous arrivons enfin à notre logement, petite guesthouse à l’accueil exceptionnel, niché au fond d’une ruelle d’un petit village….

Le lendemain matin, pique-nique dans le sac, nous nous approchons de la Muraille…mes jambes trépignent, j’accélère la cadence…deux petites marches et nous y sommes!! La muraille, long serpent, ondule à perte de vue dans un paysage de montagnes, suivant toutes les courbes du relief, s’accrochant aux apics les plus raides… nous appréhendons alors la démesure de ce projet…au bout d’une heure et demi, notre balade est stoppée par des barbelés, zone militaire oblige…

le long ruban qui se déroule au loin invite pourtant à une marche infinie…nous rebroussons chemin savourant chaque instant, ciel limpide, petit vent…Sacha adore, Elise sourit, j’écarquille les yeux, Manu profite….

Deux jours plus tard, les enfants restés au chaud dans la chambre, nous grimpons à vive allure les escaliers qui mènent à la porte Est de la section de Jinshanling. Si nous croisons quelques randonneurs dans la montée, nous nous retrouvons seuls au monde sur la guérite… doucement, le soleil s’efface derrière les montagnes, une brume rosée enveloppe créneaux et tours de guet…nous savourons cet instant unique…

Le lendemain, levé aux aurores !! Dès 6h, c’est en famille cette fois, par l’entrée Ouest, que nous abordons la Muraille ! La douce lumière matinale illumine le paysage, les pierres passent du rose, à l’orangé, au jaune ocre…le vent nous glace, nous nous réchauffons en sirotant café et chocolat chaud…le soleil se fait plus franc, ses rayons nous aveuglent….

pendant 5 heures nous randonnons, croisant à nouveau 10 personnes au maximum…certaines montées très abruptes nous font presque perdre l’équilibre…

Lors d’une deuxième pause café, en guise de clin d’œil à notre voisine, nous reprenons en coeur Pierre Perret…

vidéo comment c’est la Chine?

mais la dernière guérite s’approche, un ultime pas et nous quittons déjà cette muraille qui nous a tant séduits…un dernier regard jeté par dessus l’épaule et nous regagnons le chemin pour atteindre notre guesthouse.

Il est de ces endroits qui vous touchent à jamais, la Grande Muraille en fait partie.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s