A la découverte des Shu (le 16/03)

Nolwenn pour les NEMS

Ce matin, nous voilà partis pour une heure de taxi. Manu a repéré un musée à une quarantaine de km de Chengdu et souhaite vivement y aller. Ce musée est consacré à la culture Shu, prononcé « shou », plus précisément au site archéologique de Sanxingdui. Depuis 20 ans, plusieurs découvertes archéologiques font émerger une culture encore très mystérieuse. La civilisation Shu daterait de 5000 ans av JC. Fait stupéfiant, malgré sa grandeur, ses richesses, aucun écrit chinois de l’époque, aucun voyageur n’évoque ce royaume….Sa maîtrise rapide du bronze, mais aussi de l’or, le style des statues font dire aux spécialistes que les Shu viendraient de la lointaine Mésopotamie (Egypte, Iran, Syrie) et seraient venus s’ installer, au fil des migrations, sur les terres du Sichuan.

Assidus des musées en voyage, nous avons vu nombres d’amphores fêlées, de pièces ternies, de poteries zoomorphes, de colliers épais en argent…mais de tels masques, de telles sculptures en bronze, jamais… les arbres divin (cf légende ci-dessous) sur lesquels sont perchés 10 oiseaux étonnent tant par leur finesse que par leur grandeur. Les masques aux yeux exorbités, si grands, si lourds, interrogent quant à leur fonction.

D’autres masques semblent tout droit sortis de Avatar, le style de certaine statues nous amènerait presque en terre maya….

Nous passerons près de 3 heures de salle en jardin, d’enchantement en étonnement sans nous lasser une seconde.

Légende Shu

Depuis la nuit des temps, dix oiseaux vivaient sur l’arbre sacré. Chaque matin, l’un d’eux s’envolait vers le ciel encore sombre, l’illuminant peu à peu de sa clarté puis au zénith brillait de mille feux jusqu’au crépuscule. Il retournait alors à son arbre, heureux de retrouver ses compagnons. Le lendemain, un autre oiseau s’ envolait à son tour. Il en était ainsi chaque jour.

Mais un matin, les oiseaux bouleversèrent l’ordre du monde. Ils décidèrent de s’envoler tous ensemble. Pourquoi s’ennuyer tout seul dans le ciel alors qu’à dix, tant de jeux sont possibles? Ils passèrent une si bonne journée qu’ils firent de même tous les matins….la puissance du soleil ainsi décuplée assécha rapidement les cours d’eau, grilla les récoltes, assoiffa hommes et bétail…les Hommes vinrent supplier les oiseaux de reprendre leur ronde ancestrale, mais les oiseaux continuèrent à virevolter ensemble dans le ciel…le sol se craquela de plus en plus, les incendies ravagèrent les forêts, les troupeaux furent décimés…Alors les Hommes se tournèrent vers leurs dieux. Du haut de la pyramide sacrée, les prêtres, masques au visage, invoquèrent la clémence divine….mais les divinités restèrent elles aussi sourdes à leurs suppliques. La famine et la maladie tuèrent tout d’abord les plus fragiles, vieillards et nouveaux nés, puis les femmes et même les hommes les plus solides.

Alors, les meilleurs archers du royaume furent convoqués : « Tuez ces oiseaux de malheur jusqu’au dernier. » Malgré leur dextérité, les archers ratèrent leurs proies, les flèches volèrent de plus en plus nombreuses, de plus en plus désordonnées, sans aucun résultat, les oiseaux poursuivant leur danse aérienne… Alors arriva l’Archer. Il se posa, visa longuement et décocha 9 flèches, chacune atteignant précisément sa cible. Il trouva le dernier oiseau, tremblant, derrière l’arbre sacré « je t’en prie, ne me tue pas ou alors le soleil disparaîtra à tout jamais ». L’Archer lui accorda sa grâce et l’oiseau s’envola reprendre sa place. Peu à peu, les cours d’eau irriguèrent à nouveau les champs, les récoltes furent abondantes, le bétail vigoureux. En signe de reconnaissance, l’empereur offrit à l’Archer sa fille unique en mariage. On dit de l’Archer qu’il fut un empereur juste et bon, aimé et respecté de son peuple.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s