ROYAL TREK du 17 au 19 novembre par Manu

Photos à venir suite pb connexions

A la fois frustrés et mis en appétit par notre premier trek, nous décidons de reprendre la piste. Renseignements pris, nous optons pour le trek Annapurna Skyline, désormais baptisé Royal trek depuis que le prince Charles y a posé, il y a quelques années, ses petons royaux. Le parcours présente peu de dénivelé, nous le réaliserons en autonomie, une carte et la précieuse appli GPS MapsMe (publicité gratuite) devraient nous suffire. Le taxi nous dépose à Kalikasthan et c’est parti pour trois jours de randonnée avec de jolies vues sur la moyenne montagne au premier plan et la brume qui cache les pics himalayens en arrière-plan…

Nous croisons des villageois qui portent leurs lourdes charges grâce à une bandoulière frontale. Puis, après quelques heures de marche, nous faisons halte à Lipjani chez l’habitant. La famille est sympathique, c’est samedi et visiblement jour de retrouvailles familiales : l’oncle est venu de son village (45 minutes à pied) avec sa femme et son fils, endimanché (samedi est le seul jour sans école) chapeau traditionnel vissé sur la tête.

IMG_1145

Pour l’occasion on tue un poulet. Sur la terrasse, les propriétaires vident le volatile, le passent sur le feu de bois pour éliminer les dernières plumes, puis le découpent…à la serpe! On comprend mieux les éclats d’os qui parsèment parfois les plats népalais… »elle est pour qui la fève? ».

IMG_1129 Royal Trek Dahl Bat

Le soir nous nous surprenons à entendre la musique émanant de quelques maisons du village, puis le silence : pas celui où on n’entend plus les klaxons des voitures mais juste un feulement de moteur de temps en temps ; non, le vrai silence, celui qui semble infini sous les étoiles.

Sur le balcon de la maison, une ruche abrite ses abeilles qui semblent plutôt inoffensives et tout le monde trouve le miel délectable. C’est ce qu’ on appelle un circuit court.

Notre soirée se termine en partie de cartes écourtée par une coupure d’électricité (c’est ce qu’on appelle un court circuit) qui nous rappelle que l’électrification est encore récente et précaire. En revanche la couverture téléphonique est excellente chaque village semble avoir son relais et chaque villageois son téléphone portable.

A peine réveillés par la petite souris venue chercher sa dent mais repartie bredouille, nous prenons le petit-déjeuner. Nous suivons les conseils de nos hôtes sur la voie à suivre, même si notre GPS semble ne pas connaître.

IMG_1122 Royal TrekNotre étape devait théoriquement être en pente douce avant une dernière montée mais nous débutons par des escaliers qui nous font gravir un dénivelé de 500 mètres. Dès le matin, ça sollicite nos muscles à peine éveillés, et Sacha se retient, puis râle avant de finir par traiter les escaliers Népalais de tous les noms -capitaine Haddock sort de ce corps!-

Nous finissons par comprendre que nos hôtes nous ont fait passer au plus court…mais pas au plus plat.. quand nous entamons la descente du versant opposé. Et là on imagine le prince Charles sur sa chaise à porteur😊.

Finalement le coup de chaud est passé, l équipe est remobilisée et nos marcheurs parviennent d’un bon pas à Cisapani.

Le troisième jour est une étape de descente et nous longeons des rizières en terrasse et des champs de millet. Àvant d’atteindre le fond de la vallée et son village relié à la route, au détour d’un virage, dans un bosquet, des cris stridents, des branches s’agitent : quelques singes se balancent. Un peu plus loin une magnifique araignée grande comme la main d’un enfant de 5 ans attend sa pitance.

DSCN1059

Nous regagnons Begnas Tal, son lac où les barques de pêcheurs côtoient les barges de paille de riz. Le lendemain nous prenons un bus local pour Pokhara. Ce spécimen réunit ce qui nous plait dans les bus népalais : des arrêts fréquents où le copilote raccole les passagers potentiels, des suspensions fatiguées, une promiscuité accentuée par une hauteur sous plafond d’1,75m ; et surtout une déco comme on les aime: décorations variées toujours kitch, bondieuseries autour de la cabine de pilotage, posters de Bob Marley, Gandhi et Che Guevarra.

IMG_1171

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s