De Eceabat à Istanbul ( du 22/10 au 28/10)

Nolwenn pour les NEMS

Je n’aurai jamais cru que je poserais pour la première fois le pied en Grèce sans enthousiasme….mais pendant quelques jours, finies les visites et les baignades, nous avons du boulot sur la planche : Il nous faut réparer Loukoum, lui trouver un hivernage, le nettoyer de fond en combles, réserver les billets d’avion pour le Népal, faire nos sacs pour 9 mois…..Après plusieurs repas/bivouacs effectués sur des parkings de garage ou de grands magasins, Sacha s’étonne :  » Maman, je ne voyais pas la Grèce comme ça ».

A Thessalonique, un garagiste spécialisé dans les campings-car, Zampetas, détecte rapidement la cause de nos soucis: il nous manquait tout simplement le module qui relie la batterie moteur à la batterie cellule et permet de la recharger!!!! Ce module est supposé être sur tous les campings-car, et ni l’ancien proprio, ni les nombreux professionnels rencontrés ne nous en ont parlé! !!!! C’est extrêmement rageant!!!

Tout près de Zampetas, nous trouvons un hivernage correct. Et après des heures passées sur internet, Manu déniche LE billet idéal pour le Népal: nous prendrons un bus de nuit pour Istanbul samedi soir, passerons dimanche sur place avant de prendre un avion pour Dubai, visiterons Dubai lundi et atterirons à Kathmandu lundi soir. De quoi, mettre les enfants directement dans le rythme sac à dos!

Nous quittons donc ravis le parking du garagiste, espérant profiter quelques heures de la côte avec notre autonomie toute neuve….mais quelques mètres plus loin, plus de clignotants…..retour à la case départ et nouvelle nuit sur le parking du garage!!!!

Mais 2 jours plus tard, à savoir samedi vers 18h, c’est la quille! Tout est finalisé et nous voilà à attendre, sacs sur le dos, notre bus pour le centre de Thessalonique…en 9 mois de baroudage, ce n’est que le premier d’une longue série! C’est comme un second départ et cela nous ravit!

Le trajet de bus jusqu’à Istanbul n’est pas des plus reposants. Nous partons à 22h30, descendons du bus pour traverser la frontière vers 2h du matin pour arriver à la gare routière à 5h30 du matin! Nous trouvons un petit hôtel pour dormir quelques heures avant d’aller visiter Istanbul. L’accueil des Turcs nous stupéfie à nouveau…ils se mettent en 4 pour nous permettre de prendre les métro-taxi- bateau (traversée du bosphore oblige) qui nous mènent jusqu’à la rive asiatique d’Istanbul.

Nous sommes réellement séduits par ce quartier, beaucoup plus authentique que Sultanhamet (quartier touristique autour de Topkapi). Après notre dernière pide, les enfants repèrent une pâtisserie et ses coupes desserts. Nous nous installons en terrasse pour les déguster. Nos voisins de table, expatriés à Istanbul, nous disent que c’est la première fois en 4 ans qu’ ils trouvent une place assise dans cette pâtisserie, l’une des plus courues du quartier. Trop la classe!

Dans les ruelles, entre les restaurants de poisson et les pubs, la jeunesse est de sortie! C’est le jour de la fête nationale et en plus il y a un match important ce soir. Les supporters du club de Fenerbahce déambulent bras dessus-bras dessous. Autour de notre apéro-frontière, nous vivons les attaques et contre-attaques avec eux ! Mais malheureusement, nous devons prendre la navette jusqu’à l’aéroport avant de connaître le score final.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s