D’Uçazig à Fethiye – 11 au 15 octobre

De Manu pour les Nems

Après une petite croisière à Uçazig, nous reprenons la route vers l’ouest en suivant la côte. Les plantations de grenadiers, de clémentiniers laissent place aux serres de tomates et quelques champs de coton. A Patara considérée comme une des plus belles plages du pays, nous profitons de la baignade avant de laisser la plage aux tortues qui viennent pondre la nuit venue.

Le soir, en sortant dans le village je rentre dans un salon de coiffure aux faux airs de maison de poupée ; encore ouvert à 22h.

Même si ma capillarité offre un terrain de jeu très limité aux maîtres de la tondeuse, celui-ci s’active avec célérité. Les enfants sentent qu’il va y avoir du spectacle. Ils ne sont pas déçus. A la fin de la coupe, l’homme aux ciseaux me bascule soudain le buste en avant à la manière du bourreau avec son condamné au pied de la guillotine. Seule différence (ou presque) : la taille de la lame!

Après le shampoing, c’est l’heure des finitions : époussetage au talc puis l’homme saisit un bâtonnet, en trempe l’extrémité cotonneuse dans un parfum alcoolisé, l’enflamme puis tapote vigoureusement la mini torche sur mon visage. Les enfants sont morts de rire et moi très surpris. Ça sent un peu le poulet grillé signe que la technique destinée à brûler les petits duvets est efficace.

Le lendemain, après une visite de la cité antique nous prenons la direction de Fethiye. Cette région sud de la côte lycienne est encore relativement préservée. Nous découvrons une petite plage tranquille dans une baie magnifique, l’endroit est parfait. Nous savons que notre groupe d’amis Rennais se retrouve pour un traditionnel brunch de rentrée. Comme nous n’avons aucune envie de louper l’édition 2018, nous nous installons sur la plage, posons les victuailles typiquement turques achetées pour l’occasion sur un transat. La communication n’est pas parfaite mais qu’importe quel plaisir de retrouver les amis, de trinquer à distance, pas à dire, la technologie a des bons côtés! Nolwenn ne résistera pas à l’envie de plonger sous l’ œil du smartphone.

Cette semaine sur la côte et pour nous une parenthèse comme un air de vacances dans le voyage.

Manu pour les Nems

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s