Bilan Georgie

Le mois passé à sillonner les routes de Géorgie nous a ravi. La Géorgie est un petit pays à l’écart des grands circuits touristiques, de ces pays dont on ne parle qu’à l’occasion d’une catastrophe naturelle, d’un coup d’État, d’une guerre ou autre nouvelle réjouissante…Pourtant c’est un pays qui a beaucoup à offrir, surtout du côté du Caucase souvent grandiose ; mais c’est aussi un pays qui possède une culture fort distincte de ses grands voisins. Nombre de détails de la vie quotidienne nous ont ainsi étonnés.

Sur la route d’abord ou pour des raisons non identifiées, les véhicules ont tantôt le volant à gauche, tantôt le volant à droite. La conduite sur les routes dont l’état est variable, où les animaux semblent avoir la priorité, est rendue encore plus sportive par « la priorité à celui qui double » ; sans être une règle, nous nous sommes vite aperçu que le dépassement ne s’effectue pas en fonction de la visibilité : il a pour préalable en principe fondamental relevant à la fois d’un bel optimisme et d’une certaine logique : si je double, le véhicule dépassé va s’écarter sur sa droite idem pour celui qui vient en sens inverse. Force est de constater qu’après les premières frayeur, on s’y fait très bien.

Dans les rues, ensuite, ou les réseaux d’alimentation sont aériens : de nombreuses conduites d’eau passent au-dessus des trottoirs formant des coudes pour contourner les entrées de garage.

A Tbilissi, autres sources d’étonnement : aucun passage piéton sur les grands boulevards. Après avoir cherché quelques minutes et pris des risques inutiles pour traverser, nous avons fini par comprendre qu’un réseau de passages souterrains avait été développé systématiquement.

Sur le plan affectif, les géorgiens érigent l’amitié et la fraternité des rapports humains en principe de vie. Ainsi, on passe du bon temps entre amis, on passe des heures à table, on se plie en quatre pour rendre service, on accueille l’étranger de passage comme un frère qu’on prend dans ses bras avant de le quitter.

Autre découverte : les bornes interactives. Celles-ci sont présentes partout dans la rue, dans les banques, à l’entrée des magasins… elles permettent de recharger son téléphone, payer son parking, jouer au loto, faire un virement bancaire… elles sont nombreuses et très utilisées.

Enfin dernière surprise à table : tout est très salé (vraiment très) sauf le beurre!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s