De Tsinandali à Ananuri (du 7 au 9 Septembre)

Par Manu 

Après avoir passé la nuit à proximité du monastère d’Alaverdi, nous visitons le site comme souvent en Géorgie le monastère est toujours occupé par des moines qui ce matin-là tondent la pelouse en robe noire notre arrivée.

IMGP3565 Monastère Alaverdi

IMGP3572 Alaverdi tonte pelouse
On a beau être pope, quand ça pousse, il faut tondre

A la ville de Telavi nous profitons de notre passage pour nous attaquer à notre problème d’autonomie qui devient de plus en plus sensible. Sur les conseils de Pierre (camping-cariste rencontré à Metskha), nous cherchons à réinitialiser nos batteries cellule pour les booster. Je rentre dans un commerce pour demander où je pourrais faire cette recharge. L’homme confie les clés du magasin à sa femme, m’invite à le suivre, prend sa voiture et nous conduit à 4 km de là. L’endroit sent la terre battue la vieille mécanique et les fils qui pendent ; mais aucun doute c’est bien un spécialiste de la batterie – façon géorgienne. Je démonte les deux batteries cellule qui doivent être réinitialisées en deux heures. Hélas le câble du panneau solaire déconnecté de la batterie touche la masse du camping-car, une fumée sur le régulateur du panneau solaire…c’est la déveine. Nous remontons les batteries avec la hâte de savoir si la charge à été suffisante. Et là deuxième déveine ! Bilan de cette étape : la batterie n’est pas rechargée, le régulateur est probablement mort, limitant encore notre autonomie pour les semaines à venir dans un pays où le solaire est inexistant et donc les pièces qui vont avec aussi…

Il nous faut maintenant regagner le nord par la route militaire. Pour la rejoindre deux solutions : revenir sur nos pas et repasser par Tbilissi ou bien couper au plus court. Nous optons pour la deuxième solution 100 km en moins c’est tentant même si la durée est équivalente sur le GPS. D’après les locaux on peut passer même avec Loukoum. Après une route correcte c’est-à-dire avec autant de nids-de-poule que les autres, nous débouchons sur une piste.

IMG_20180908_112819280 Route de montagneAprès quelques kms un embranchement, la voie de droite nous semble en meilleur état ; du moins au début… Nolwenn s’agrippe au volant pendant quelques centaines de mètres, mais le slalom devient compliqué au choix : nid-de-poule pour la roue droite ou grosse bosse pour celle de gauche. Le conducteur d’un véhicule s’arrête et nous conseille l’autre option au carrefour précédent. Le demi-tour est gagnant : après 1h20 nous avons parcouru nos 20 km sans encombre ouf!

Une dernière pause avant de nous élever sur la route militaire qui nous mène dans le grand Caucase : la forteresse d’Ananouri qui domine un lac de barrage. Peu à peu la route s’élève. Le Caucase révèle déjà toute sa majesté.

IMGP3602 AnanouriIMGP3594 Ananuri

IMGP3628 Tenues de bergers
Jeunes bergers en tenue traditionnelle (reconstitution)

Manu pour les Nems

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s